À propos de...

Catherine d'Amboise (1481-1549), poétesse. Crédits iconographiques : United States Public Domain 
Catherine d'Amboise (1481-1549), poétesse 

Catherine d'Amboise, mon inspiratrice...

C'est en hommage à Catherine d'Amboise, la poétesse mystique du XVIe siècle, que j'ai choisi mon pseudonyme. 

En effet, comme elle, je crois en Dieu auquel je consacre mon humble travail, sous la conduite de la Vierge Marie.

Oeuvres de Catherine d'Amboise :

  • Complainte de la dame pasmée contre fortune
  • Chant royal
  • Recueil de poésies
  • Les dévotes épîtres de Catherine d'Amboise

Qui suis-je ?

Née en 1962, je fus institutrice dès 1980, puis professeur des écoles à partir de 2004.

Je publiai deux fascicules pédagogiques sur la mesure du temps, en 1983 (éditions MDI).

Désormais, je suis retraitée et j'ai à coeur de transmettre aux jeunes générations, gratuitement, ce que j'ai eu la chance d'apprendre. 

 


Préface de la méthode, par Michel Arrivé

Petite note sur la Méthode de grammaire de Katherine Damboise

 

La grammaire ennuie, de plus en plus. 

Les enseignants, bien souvent, tant à l'école primaire qu'au collège (car au lycée, plus personne ne songe à en parler) répugnent à infliger à leurs élèves des leçons qui, ils le savent, seront mal reçues. 

 

Certes, la grammaire, si on ne l'envisage que du point de vue scientifique, celui des linguistes « purs et durs », c'est difficile. Mais il en va de même pour la physique des physiciens, les sciences de la vie et de la terre pour leurs spécialistes, et je ne parle pas des mathématiques pour les mathématiciens. 

Pourtant personne n'hésite à les enseigner, ces matières-là ! 

 

Il y a une différence entre la grammaire et les autres matières : c'est que la grammaire, on la met en œuvre tous les jours, que dis-je ? à tout moment, dès qu'on prononce une phrase, même si, ça arrive, elle se réduit à un mot. 

Merci, voilà, oui, ce sont déjà des phrases, et qui méritent un commentaire grammatical. 

 

C'est pourquoi la grammaire est indispensable. Mais il faut disposer d'un bon moyen d'approche, à la fois exact, bien informé et attrayant. C'est ce que fournit la Méthode de grammaire de Katherine Damboise. 

Méthode, au sens strict du terme : chemin à suivre. Mais sur ce chemin l'élève est constamment guidé par une voix compétente et bienveillante, qui lui indique à tout moment comment se diriger dans la forêt des faits grammaticaux. C'est que Katherine Damboise a une longue expérience de ce travail de guide : la forêt broussailleuse commence, peu à peu, à se transformer en un parc ordonné et fleuri, où la promenade est agréable. 

Il serait vraiment utile de fournir à cette Méthode de grammaire le moyen d'être mise en œuvre par les enseignants. 

 

Michel Arrivé

Agrégé de grammaire, 

Professeur émérite de linguistique à l'Université de Paris Ouest Nanterre 

Auteur de La grammaire d'aujourd'hui (Flammarion)