Expansions du  nom / Attributs du sujet

Expansions du nom / Attributs du sujet

Photographie de Katherine Damboise. Méthode de grammaire gratuite, en téléchargement.

Photographie personnelle, sous copyright.

Une montgolfière, dans l'Ile d'Or, à Amboise (Val de Loire).

Pour aller plus loin, après les S1 à S13...

1. Prenez le temps de bien réviser les bases, en utilisant ma méthode de grammaire de la séance 1 à la séance 13.

Pour cela, téléchargez le livre 1 (leçons et exercices) et le livre 2 (tableaux pratiques et corrigés des exercices).

Reportez-vous à l'onglet : ACCUEIL 

2. Si vous êtes candidats au CRPE, Concours de Recrutement des Professeurs d’Ecole, laissez-moi un message sur mon site, et je vous enverrai des extraits d’annales portant sur ce sujet, avec les corrigés détaillés.

Si vous êtes parents d'élèves, cet article vous aidera à dépasser le niveau de votre enfant, afin de mieux l'aider par la suite, s'il s'oriente vers des études littéraires.


3. Voyons comment on peut caractériser (donner des précisions, des caractéristiques sur un objet ou un être animé) :

 

 

 

_ En premier lieu, dans le cadre du groupe verbal, on peut utiliser un attribut (du sujet ou du COD).

 

On peut trouver l’attribut du sujet après un verbe d’état (être, sembler, paraître, avoir l’air, rester, demeurer, etc.). Plus rarement, on le remarquera après un verbe intransitif, ou un verbe transitif au passif, ou encore, un verbe pronominal de sens passif.

Exemples : Les lions sont féroces ; Je reviens vers toi animé de bonnes intentions ; Le délégué fut élu représentant de l’école ; Désormais, il se considère comme le porte-parole de tous les élèves.

 

 

Quant à l’attribut du COD, on le trouve après un verbe transitif direct qui exprime une transformation, une désignation ou un jugement.

Exemple : Je te considère comme ma meilleure amie.

 

                       ......................

 

_ En second lieu, dans le cadre du groupe nominal, on peut user d’une expansion du nom

4. On prend un nom, on y ajoute des informations : on appelle cela une “expansion du nom” (le nom est alors appelé “noyau du groupe nominal”).

Bien ! Mais quelles sont les fonctions précises des mots qui apportent les caractéristiques, les informations ?

_ Fonction : épithète

_ Fonction : complément de détermination du nom

_ Fonction : complément de l’antécédent

_ Fonction : apposition

 

Quels sont les natures des mots qui peuvent remplir chacune de ces quatre fonctions ? Peut-on avoir des exemples ?

_ Pour la fonction “épithète”, c’est généralement un mot dont la nature est : adjectif qualificatif.

Ex : Un petit champignon blanc. Pour “petit”, il s’agit d’une épithète antéposée (avant le nom “champignon”) et pour “blanc”, il s’agit d’une épithète postposée (après le nom).

Notez bien que peuvent aussi remplir cette fonction d’épithète : un participe présent ou passé (Un champignon écrasé ; un champignon irritant) ; un déterminant numéral ordinal (le troisième champignon).

On distingue l’épithète liée (qui est directement accolée au nom-noyau, donc juste avant ou juste après lui) de l’épithète séparée (détachée) par une virgule (Bien accroché, le champignon ne se détachait pas facilement de l’arbre.)

 

_ Pour la fonction “complément de détermination du nom” (ou, plus simplement : “complément du nom”), c’est généralement un groupe nominal relié au nom par une préposition, c’est pourquoi on l’appelle : groupe nominal prépositionnel.

Ex : Les aventures d’un géant. (la préposition est d’...)

Ou encore : Les aventures du géant appelé Gargantua. (la préposition est du)

Cette fonction “complément de détermination du nom” peut être aussi remplie par des mots ou groupes de mots dont la nature sont : pronom (ou groupe prépositionnel), par exemple : “les feuilles de celles-ci ; verbe à l’infinitif (ou groupe infinitif), par exemple : “le souvenir de partir en vacances à l’improviste” ; adverbe (ou groupe adverbial), par exemple : “Le film d’aujourd’hui débutera à quatorze heures”.

 

_ Pour la fonction “complément de l’antécédent”, c’est la proposition subordonnée relative. Celle-ci complète un nom, appelé “antécédent” parce qu’il est repris par un pronom relatif (au début de la proposition subordonnée).

Par exemple : Le champignon que tu as cueilli. (“que tu as cueilli” est la proposition subordonnée relative, qui complète “qui”, pronom relatif qui reprend l’antécédent : “champignon”)

A noter : Comme l’adjectif épithète, la proposition subordonnée relative peut être liée ou détachée du nom qu’elle complète.

 

_ Pour la fonction “d’apposition”, il faut remarquer qu’elle établit une équivalence.

Ex : Madame Leblanc, femme de chambre, venait travailler tous les jours à l’hôtel.

(Madame Leblanc et femme de chambre désigne la même personne ; c’est équivalent)

On remarquera que l’apposition est toujours en position détachée. Elle est séparée du nom-noyau par une virgule ou un “deux-points”.

Cette fonction d’apposition est le plus souvent remplie par un nom ou un groupe nominal, mais elle peut l’être aussi par : un verbe à l’infinitif (ou un groupe infinitif), par exemple : “le champignon finit comme un grand met : être dégusté avec des truffes”, ou par une proposition subordonnée conjonctive, par exemple : “La femme de chambre se mit à exprimer un regret : que son métier ne lui permette pas de passer la soirée avec ses amies.



Entraînement pour le CRPE avec ces annales et la vidéo...

Télécharger
Pour vous entraîner au CRPE
Sources Web
CAP Annales CRPE 2014 avec corrigés Sour
Document Adobe Acrobat 59.2 KB

Merci de laisser un commentaire sur YouTube. Que pensez-vous de la vidéo ? Aide-t-elle à mieux comprendre les corrigés de l'épreuve ?



Écrire commentaire

Commentaires : 0