En savoir plus encore, au sujet des PSR... (cours 3)

Caractérisons les PSR (cours 3)

Quatre sortes de propositions subordonnées relatives. Méthode Katherine Damboise. Photo personnelle. Tous droits réservés

Après avoir travaillé les cours de la méthode et les deux leçons spécifiques sur la proposition subordonnée relative (PSR), je vous propose de poursuivre la caractérisation de celle-ci, conformément à la terminologie de la grammaire moderne.

 

Si vous passez le CRPE, vous aurez intérêt à connaître ces précisions, en plus de la simple distinction entre PSR déterminative et PSR explicative.

 

En effet, on classe les PSR en quatre catégories :

 

1. La PSR attributive

Elle est introduite exclusivement par le pronom relatif QUI.

Ce pronom renvoie à un antécédent explicite (on peut le trouver juste avant la PSR).

Fonctions de cette PSR : attribut du sujet (après un verbe attributif + un CC de lieu), attribut de l'objet (après un verbe de perception : voir, sentir, entendre...), ou régime d'un présentatif (voici, voilà, le voici, la voilà...)

 

Exemples :

Elle était là, qui attendait le conducteur de la voiture.

qui attendait le conducteur de la voiture : PSR attribut du sujet "elle".

 

Elle l'entendait qui approchait.

qui approchait : PSR attribut du COD (l').

 

Le voici qui arrivait, en courant.

qui arrivait : PSR suivant un présentatif (le voici).

 

2. La PSR adjective.

Elle est introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, auquel, duquel, etc.)

Ce pronom renvoie à un antécédent, exprimé dans la proposition principale.

Modes de conjugaison dans la PSR : indicatif, infinitif, subjonctif.

Fonction : épithète liée ou détachée de l'antécédent (le nommer).

Cette PSR est la plus étudiée. C'est la seule que l'on présente à l'école.

 

Exemple : Ma voiture, que tu vois ici, te conduira au bal.

que tu vois ici : PSR adjective, introduite par le pronom relatif QUE.

PSR de type explicatif (dit aussi "non restrictif", car l'on peut omettre la précision apportée par la PSR).

Fonction de la PSR : épithète détachée de l'antécédent "voiture", repris par le pronom relatif QUE.

(Fonction de QUE : la même que l'antécédent "voiture", COD de "vois")

 

3. La PSR substantive.

Elle est introduite par un pronom relatif tel que : qui, quoi, où, quiconque, qui que... 

Elle n'a pas d'antécédent explicite.

Fonctions de la PSR : sujet de la principale, COD, COI, attribut, complément d'agent, complément circonstanciel, régime du présentatif, complément du nom, complément de l'adjectif.

Modes de conjugaison dans la PSR : indicatif, infinitif, subjonctif.

 

Exemples : 

Qui va à la chasse perd sa place. (sujet de "perd")

Il a emmené qui il voulait dans sa nouvelle voiture. (COD de "a emmené")

Il parle à qui il veut de son bolide. (COI de "parle")

Qui que vous soyez, vous êtes les bienvenus ! (sujet de "êtes")

Voilà de quoi il parle. (régime du présentatif)

La voiture ne pouvait pas être conduite par qui le souhaitait. (complément d'agent)

Il ne connaît un endroit où la conduire. (complément circonstanciel de lieu)

Le chauffeur lui a raconté comment il est devenu le conducteur réputé qu'il est maintenant. (attribut)

 

4. La PSR périphrastique.

Elle est une expansion d'un démonstratif : ce, celui (+ qui, que, dont).

Cette PSR ne peut pas être supprimée de la phrase.

Fonctions de la PSR : sujet, COD, apposition, régime d'un présentatif, complément du nom, complément du pronom.

 

Exemples : 

Ce qu'il lui montre est un tableau de bord somptueux. (sujet de "est")

Il lui présente celle qu'il préfère. (COD de "présente")

Voilà ce qu'il a conduit ! (régime du présentatif)

Il conduit toujours trop vite, ce qu'elle redoute. (apposition)

Les accélérations de ceux qui conduisent nerveusement me donnent la nausée. (complément du nom "les accélérations")


Merci de laisser un petit commentaire et de partager sur les réseaux sociaux... :-)

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Mélanie (samedi, 24 décembre 2016 01:24)

    Bonjour,

    Je souhaiterais avoir une précision sur les PSR svp.

    Dans le cadre du CRPE, face à une PSR, nous devons préciser si elle est attributive, adjective, substantive ou périphrastique sans avoir à mentionner si elle est déterminative ou explicative.
    Ai-je bien compris?

    Merci beaucoup.

    Mélanie

  • #2

    Katherine Damboise (samedi, 24 décembre 2016 16:42)

    Bonjour Mélanie, vous venez de lire, ci-dessus, la troisième leçon concernant les PSR. Par conséquent, il faut aussi vous reporter aux deux précédentes, que vous trouvez aussi sur ce site (la première étant : "la phrase complexe").
    Ainsi, vous disposerez de toutes les informations utiles concernant les PSR (à ne pas confondre avec des complétives).
    En principe, le jour du concours, il est plus plausible que l'on vous demande de dire si une PSR est déterminative ou explicative, plutôt que de donner les précisions de la leçon ci-dessus, qui sont tout de même très pointues.
    J'ai constaté que les questions du CRPE étaient généralement bien plus faciles que celles que l'on vous propose dans les manuels de préparation au concours.
    Par conséquent, n'étudiez pas les détails compliqués et érudits avant de maîtriser les bases que l'on exige de vous. Bien travailler ma méthode, dans l'ordre des séances et sans en sauter aucune, suffit presque pour réussir le concours !
    On ne va pas vous demander d'avoir les compétences d'un linguiste universitaire...
    Si vous êtes sur Facebook, rejoignez-moi (Karina Catherine Atzori, pseudo : Katherine Damboise). Nous travaillons au sein d'un groupe fermé toutes les questions du CRPE.
    Je ne peux deviner les questions qui "tomberont" le jour de votre concours, mais j'essaie de vous donner le maximum d'informations. Je vais continuer à enrichir ce site, également. A bientôt ! Courage !

  • #3

    Mélanie (mardi, 27 décembre 2016 11:44)

    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Toutes vos explications sont vraiment très claires. Je travaille essentiellement à partir de votre méthode.
    Je vous ai envoyé une demande pour faire partie de votre groupe Facebook (Mélanie Moreira).
    Je serais ravie de pouvoir rejoindre ce groupe.

    Merci.


  • #4

    Katherine Damboise (jeudi, 05 janvier 2017 18:14)

    Vous avez toute votre place dans notre groupe, Mélanie !

  • #5

    florisse (jeudi, 16 mars 2017 10:00)

    Bonjour katherine,
    Merci pour ces approfondissements Bonne journée !

  • #6

    Katherine Damboise (mercredi, 12 avril 2017 00:19)

    Bonjour chère Florisse ! Je suis heureuse de vous lire, ici. Bon mercredi !